• Español
  • English

Accueil > Notice complète

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 8 sur 97
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

8/97
Demain les posthumains : le futur a-t-il encore besoin de nous ?
Auteur :
Besnier, Jean-Michel 1950-....  
Éditeur :
Hachette littératures  
Lieu de publication :
[Paris]  
Date de publication :
impr. 2009  
Collection :
Haute tension  
ISBN :
978-2-01-237373-0  
Langue :
français  
Sujet :
Technique et civilisation  
Progrès scientifique et technique - Aspect moral  
Innovations - Aspect moral  
Intelligence artificielle  
Futur (philosophie)  
Humanité - Prévision  
Notes :
Reproduit comme Demain les posthumains  
Type de document :
Livre  
Bibliographie
Humanisme, transhumanisme, posthumanisme - Cycle UniverSCité par Benjamin SARCY

Université Bordeaux Montaigne

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
BU de Lettres et Sciences humaines 2ème étage Salle Nord - rayons 19 à 24 Disponible Prêtable 174 BESN D
Collation :
1 vol. (208 p.) ; couv. ill. ; 21 cm  
Provenance :
Abes (PPN132133954)  
Notes :
Notes bibliogr.  
Origine :
BaBord  
Identifiant d'origine :
1106883  

Clones, robots, cyborgs, organes artificiels... : la science-fiction d'hier devient notre réalité et l'on se demande déjà comment préserver une définition de l'humain. Chez ceux que les machines fascinent, Jean-Michel BESNIER perçoit une forme de lassitude - voire de honte - d'être seulement hommes. Aux autres qui, au nous d'idéaux humanistes, refusent les progrès techniques, il reproche en revanche leur inconséquence : n'ont-ils pas cru que la liberté humaine consistait à s'arracher à la nature - ce que la technique permet d'obtenir effectivement? Les métaphysiciens de toujours souhaitent que l'Esprit triomphe de la Nature. Les visionnaires d'aujourd'hui, proclamant l'avènement du posthumain, annoncent la réalisation concrète de cette ambition. Grâce à son ingéniosité, l'homme n'aura bientôt plus le souci de naître : il s'autoproduira. II ne connaîtra plus la maladie : des nanorobots le répareront en permanence. Il ne mourra plus, sauf à effacer volontairement le contenu téléchargé de sa conscience. Mais comment vivrons-nous dans ce monde-là? Quelle éthique nous mettra en harmonie avec une humanité élargie, capable d'inclure autant les animaux que les robots ou les cyborgs? Quels droits, par exemple, devrons-nous accorder à ces robots chargés, là où les hommes sont défaillants, de rendre nos fins de vie plus humaines? Les utopies posthumaines nous obligent à affronter ces questions, à évaluer nos dispositions à engager le dialogue avec cet autre, hier animal ou barbare, aujourd'hui machine ou cyborg. N'est-ce pas là justement, aujourd'hui comme hier, que se joue la grandeur de l'humain?

Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 8 sur 97
  • Page suivante
  • Dernière page