• Español
  • English

Accueil > Notice complète

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

1/1
Analyse de la diversité chloroplastique en utilisant des fragments-PCR chez des Fagacées Fagus sylvatica L. et Quercus ssp
Auteur :
Demesure, Brigitte  
Contributeur :
COMPS, B. (Directeur de thèse)  
Université de Bordeaux I. 1970-2013  
Date de publication :
1996  
Autre titre :
ANALYSIS OF CHLOROPLASTIC DIVERSITY USING PCR-FRAGMENTS AMONG TWO SPECIES OF FAGACEAE: FAGUS SYLVATICA L. AND QUERCUS SP  
Langue :
français  
Discipline :
Biologie forestière  
Notes :
Thèse de doctorat, 1996 ; 1449, Bordeaux 1  
Type de document :
Travaux universitaires  

Université de Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
ST-BU SC. ET TECHNIQUES Magasin Accueil Niveau 0 Disponible Prêt 28 j. FT 96.B-1449
ST-BU SC. ET TECHNIQUES Magasin Accueil Niveau 0 Disponible Prêt 28 j. FTR 96.B-1449
Collation :
150 p ; ill ; 30 cm  
Provenance :
Abes (PPN005094011)  
Origine :
BaBord  
Identifiant d'origine :
65913  

NOUS AVONS MIS AU POINT UNE SERIE D'AMORCES UNIVERSELLES COMPOSEES DE 8 PAIRES D'AMORCES CHLOROPLASTIQUES ET MITOCHONDRIALES. CELLES-CI ONT ETE UTILISEES APRES RESTRICTION DES FRAGMENTS AMPLIFIES PAR PCR POUR EVALUER LA DIVERSITE CHLOROPLASTIQUE A L'ECHELLE EUROPEENNE CHEZ 2 ESPECES FORESTIERES A LARGE AIRE DE REPARTITION, LE HETRE (FAGUS SYLVATICA L.) ET LES CHENES (QUERCUS SSP.). CES ETUDES ONT ETE MENEES SUR 85 POPULATIONS POUR LE HETRE ET 214 POUR LES CHENES. NOUS AVONS OBSERVE UNE FORTE STRUCTURATION DE CES ESPECES QUI CONTRASTE AVEC LE FAIBLE NIVEAU DE DIFFERENTIATION DU GENOME NUCLEAIRE OBTENU LORS D'ETUDES PRECEDENTES AVEC LES MARQUEURS ENZYMATIQUES. LES POPULATIONS D'ARBRES ONT ETE TRES FORTEMENT MARQUEES PAR LES DERNIERS EVENEMENTS CLIMATIQUES MAJEURS DU QUATERNAIRE. LEUR AIRE A SUBI DES PHASES D'EXTENSION ET DE RETRACTION QUI ONT PU AFFECTER LEUR DIVERSITE. NOUS AVONS REPERE LES ZONES DE PLUS GRANDE DIVERSITE CHLOROPLASTIQUE. CELLES-CI CORRESPONDENT AUX ZONES DONNEES POUR REFUGES PAR LES DONNEES PALYNOLOGIQUES DURANT LA DERNIERE PHASE GLACIAIRE. NOUS AVONS PU AUSSI RETRACER EN PARTIE LES VOIES ET LE MODE DE RECOLONISATION LORS DE L'EPOQUE POSTGLACIAIRE

Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page