• Español
  • English

Accueil > Notice complète

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

1/1
Le grand refus : réflexions sur la grève de décembre 1995
Auteur :
Touraine, Alain 1925-....  
Contributeur :
Dubet, François 1946-.... (Auteur)  
Khosrokhavar, Farhad 1948-.... (Auteur)  
Lapeyronnie, Didier 1956-.... (Auteur)  
Wieviorka, Michel 1946-.... (Auteur)  
Éditeur :
Fayard  
Lieu de publication :
Paris  
Date de publication :
copyright 1996  
ISBN :
978-2-213-59699-0  
Langue :
français  
Sujet :
Fonction publique - Grèves et lock-out - France  
Grève de la fonction publique (France ; 1995)  
Mouvements sociaux - France  
France - Politique et gouvernement - 1995-1997  
Type de document :
Livre  

Sciences Po Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
BIB. IEP Salle de lecture générale rez-de-chaussée Disponible Prêtable 303.6 GRA

Université de Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
DSPEG-BU Droit, Sc. politique, Économie Salle recherche Économie Disponible Prêtable SP2 GRA ref
SH-BU SC. DE L'HOMME ET ODONTOLOGIE Salle socio., ethno. Disponible Prêt 21 j. 303.6 GRA
Collation :
1 vol. (320 p) ; 22 cm  
Provenance :
OCLC (PPN003905136)  
Notes :
Autres contributeurs : Farhad Khosrokhavar, Michel Wieviorka. Notes bibliogr. Chronologie  
Origine :
BaBord  
Identifiant d'origine :
67510  

La 4e de couv. indique : "Les mutations économiques menacent les avantages et les garanties qu'avaient obtenus les salariés des pays industriels. Quel modèle social, quelle action politique opposer à la montée du chômage et de la précarité, au recul de la protection sociale? La Grande-Bretagne a choisi le libéralisme brutal, mais l'Allemagne a maintenu son économie sociale de marché; ses entreprises et ses syndicats continuent à négocier. Et la France? Depuis plus de vingt ans, elle tient deux discours opposés: pro-européenne, elle accepte la libération de son économie; attachée au rôle intégrateur de l'Etat national, elle refuse, à intervalles de plus en plus rapprochés, une évolution qu'elle ne sait ni prévoir ni négocier. Notre pays, en 1995, a connu sa plus grave crise sociale depuis un quart de siècle. Comme les autres avant elle, celle-ci restera-t-elle sans lendemain, la route suivie depuis des années conduira-t-elle sans changement à la monnaie unique ou... à la prochaine crise? La France ne trouvera-t-elle pas le moyen de sortir de la contradiction entre l'indispensable ouverture de son économie et la nécessaire défense de ses citoyens contre l'inégalité et l'exclusion ?"

Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page