• Español
  • English

Accueil > Notice complète

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

1/1
Relaxation et diffusion des porteurs de charge courte et longue distance dans quelques conducteurs ioniques de l'ion fluorure
Auteur :
Xu, Yong-Jun  
Contributeur :
Réau, Jean-Maurice (Directeur de thèse)  
Université de Bordeaux I. 1970-2013  
Date de publication :
1996  
Autre titre :
RELAXATION AND DIFFUSION OF CHARGE CARRIERS AT SHORT AND LONG DISTANCE IN SOME IONIC CONDUCTORS OF THE FLUORIDE ION  
Langue :
français  
Discipline :
Chimie du solide. Sciences des matér.  
Notes :
Thèse de doctorat, 1996 ; 1504, Bordeaux 1  
Type de document :
Travaux universitaires  

Université de Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
ST-BU SC. ET TECHNIQUES Magasin Accueil Niveau 0 Disponible Prêt 28 j. FT 96.B-1504
ST-BU SC. ET TECHNIQUES Magasin Accueil Niveau 0 Disponible Prêt 28 j. FTR 96.B-1504
Collation :
253 p ; 30 cm  
Provenance :
Abes (PPN005391849)  
Origine :
BaBord  
Identifiant d'origine :
68001  

LES PROPRIETES DE TRANSPORT ET DE DIFFUSION DE L'ION FLUORURE ONT ETE ETUDIEES AU SEIN DE PLUSIEURS SERIES DE MATERIAUX FLUORES. LA PREMIERE PARTIE DE CE MEMOIRE EST CONSACREE A L'APPLICATION DU MODELE DES PROCESSUS DE CLUSTERISATION ETABLI PAR J.M.REAU AUX SOLUTIONS SOLIDES DE STRUCTURE DERIVEE DU TYPE FLUORINE ET COMPORTANT DES CATIONS SUBSTITUTIONNELS TETRAVALENTS. CETTE ETUDE A MONTRE QUE CE MODELE EST UN MODELE GENERAL QUI PERMET D'EVALUER LA NATURE ET LE NOMBRE DE PORTEURS DE CHARGE A LONGUE DISTANCE EN FONCTION DE LA COMPOSITION. LES PORTEURS DE CHARGE DANS LES SOLUTIONS SOLIDES M(1-X)M"(X)F(2+2X) (M=CA,SR,BA,PB ;M"=TH,U) ONT ETE IDENTIFIES AUX IONS FLUORURE INTERSTITIELS DE TYPE F'" ET DES PROCESSUS DE CLUSTERISATION ONT ETE PROPOSES AU SEIN DE CES SOLUTIONS SOLIDES. LES PROPRIETES DE TRANSPORT ET DE DIFFUSION DE L'ION FLUORURE DANS LES PHASES DU SYSTEME BIF3-NH4F SONT L'OBJET DE LA SECONDE PARTIE DE CE MEMOIRE. LES PHASES DE L'AMMONIUM COMPAREES AUX PHASES HOMOLOGUES DU RUBIDIUM COMPORTENT UNE PLUS GRANDE MOBILITE DE L'ION FLUORURE QUI A ETE ATTRIBUEE A DES MOUVEMENTS ASSISTES DE ROTATION/REORIENTATION DES IONS NH4+. CETTE HYPOTHESE EST CONFIRMEE PAR DES INVESTIGATIONS PAR R.M.N. DES PHASES DU SYSTEME BIF3-NH4F APPLIQUEES SUCCESSIVEMENT AUX NOYAUX 1H ET 19F

Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page