• Español
  • English

Accueil > Notice complète

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

1/1
Institutions publiques françaises (avant 1789)
Auteur :
Leca, Antoine, juriste 1959-....  
Édition :
2e édition  
Éditeur :
Librairie de l'Université  
Presses universitaires d'Aix-Marseille  
Lieu de publication :
Aix-en-Provence  
Date de publication :
DL 1996  
ISBN :
2-903449-36-8  
Langue :
français  
Sujet :
Administration publique - France - histoire  
Droit constitutionnel - France - histoire  
Droit public - France - histoire  
Institutions politiques - France - histoire  
France - Politique et gouvernement - Ancien régime  
Type de document :
Livre  

Sciences Po Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
BIB. IEP Bib. centrale Magasin Disponible Prêtable IEP-8*14.492

Université de Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
DSPEG-BU Droit, Sc. politique, Économie Réserve, demander à l'accueil Disponible Prêtable JM 50252+E2
DSPEG-BIB. HISTOIRE DU DROIT Histoire du droit, Ouvrages Disponible Prêtable 342 (MA) LEC
BIB. DROIT-LANGUES AGEN Droit Disponible Prêt 21 j. 342.009 LEC
Collation :
1 vol. (603 p.) ; 24 cm  
Provenance :
OCLC (PPN004154134)  
Notes :
Notes bibliogr. Bibliogr. p. 527-530. Index  
Origine :
BaBord  
Identifiant d'origine :
69293  

Les Français ont fait en 1789 le plus grand effort, auquel se soit jamais livré aucun autre peuple jusque-là, pour tout refaire à neuf, couper en deux leur destinée et séparer par un abîme ce qu'ils avaient été auparavant de ce qu'ils voulaient être désormais. Ils y ont pourtant beaucoup moins réussi qu'on ne le croit ; bien que la monarchie traditionnelle et la république démocratique reposent sur des principes théoriques profondément divergents, les moeurs, les traditions et les pesanteurs inhérentes à toute société ont fait réapparaître dans notre droit diverses résurgences des anciennes institutions, comme certains fleuves s'enfoncent dans la terre pour reparaître un peu plus loin, faisant voir les mêmes eaux à de nouveaux rivages (Tocqueville). On pourrait appliquer en effet à notre droit l'image de ce chêne antique qu'évoque Montesquieu dans L'Esprit des Lois : l'oeil en voit de loin les feuillages : il approche, il en voit la tige ; mais il n'en aperçoit point les racines : il faut percer la terre pour les trouver . Car c'est là l'objet de ce livre, exhumer les racines de nos institutions publiques. Assurément, leur étude n'est pas vaine, puisqu'en dépit du temps écoulé et de changements pourtant substantiels, elle débouche sur la constatation d'une certaine identité entre notre système contemporain et celui qui a été formellement abrogé, entre notre France d'aujourd'hui et celle qui n'est plus.

Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page