• Español
  • English

Accueil > Notice complète

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

1/1
Ethnicité et stratégies nationalistes : les Zoulous et l'Inkatha
Auteur :
Faure-Tronche, Véronique  
Contributeur :
Coulon, Christian 1942-.... (Directeur de thèse)  
Université Montesquieu-Bordeaux IV. 1995-2013  
Date de publication :
1996  
Autre titre :
Inkatha zulu : strategies of ethnicity and nationalism  
Langue :
français  
Sujet :
Partis politiques - Afrique du Sud - Thèses et écrits académiques  
Zoulous (peuple d'Afrique) - Identité collective - Thèses et écrits académiques  
Inkatha - Thèses et écrits académiques  
Nationalisme noir - Afrique du Sud - Thèses et écrits académiques  
Afrique du Sud - Politique et gouvernement - 1948-1994 - Thèses et écrits académiques  
Discipline :
Science politique  
Notes :
Publication autorisée par le jury.
Thèse de doctorat, 1996, Bordeaux 4  
Type de document :
Travaux universitaires  
Bibliographies
Zoulous par Isabelle Lavaud
Test biblio par Isabelle Lavaud
null par Isabelle Lavaud

Université de Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
DSPEG-BU Droit, Sc. politique, Économie Réserve, demander à l'accueil Disponible Prêtable BTT 550002%96-26-2
DSPEG-BU Droit, Sc. politique, Économie Réserve, demander à l'accueil Disponible Prêtable BTT 550002%96-26-1
DSPEG-BU Droit, Sc. politique, Économie Réserve, demander à l'accueil Disponible Consultation sur place BTT 494009-1111-1
DSPEG-BU Droit, Sc. politique, Économie Réserve, demander à l'accueil Disponible Consultation sur place BTT 494009-1111-2
Collation :
2 vol. (V- 712 f.) ; ill. ; 30 cm  
Provenance :
Abes (PPN005613116)  
Notes :
Bibliogr. (f. 488-555)  
Origine :
BaBord  
Identifiant d'origine :
69369  

This pluridisciplinary study of the zulu nationalist movement in south africa deals with the notions of ethnicity and politics and offers the first monography in french of the inkatha freedom party. Here, ethnicity is understood as complex processes of identification which happen to be politically operational through the gestion of a stock of shared identity patterns. The case study of inkatha helps to understand the double nature, political and emotional, of ethnicity. It starts with the analysis of the historical creation and development of an ethnic identity among zulu speakers -especially during colonial times- and of the bond of this group with a bounded administrative territory. It goes on with the study of the political use of ethnicity that has been made by the government and the following nationalist movements (inkatha was created in 1924, was recreated as inkatha ye sizwe in 1975 and reshaped into the inkatha freedom party in 1990). The second part of this work deals with the attempts of institutionalisation of the zulu ethnic label and with the popular forms of resistance to it. At the turn of the 90's, paradoxically, together with the abolition of apartheid and the democratic shift in south africa, the ongoing conflict in kwazulu-natal, which was not put out by the new national frame, tends to prouve that zulu identities have remained politically sound.

Cette these est une contribution a l'analyse de l'articulation entre identites et politique, a travers une etude pluridisciplinaire du parti nationaliste zoulou en afrique du sud. Elle est a la fois une reflexion sur ethnicite et politique et une monographie de l'inkatha freedom party. L'ethnicite est un processus d'identification complexe, politiquement mobilisable a partir d'un reservoir d'images communes. L'inkatha illustre la double nature, politique et emotionnelle, du sentiment ethnique. L'analyse des conditions historiques -et coloniales- de la creation et du developpement d'une "zoulouitude" et du rattachement de ce groupe a un espace particulier, quadrille administrativement et juridiquement, est suivie par l'etude de la politisation de l'ethnicite. Dans un deuxieme temps, cette these aborde les questions de l'institutionnalisation du label ethnique zoulou a travers le mouvement inkatha (re)cree en 1975 et de l'emergence de la guerre civile au natal-kwazoulou. Avec la fin de l'apartheid et la refondation democratique de l'afrique du sud des le debut des annees 1990, certains sentiments identitaires jusque la artificiellement entretenus sont exacerbes, comme le prouve la perennisation de la violence dans la nouvelle province du kwazoulou-natal.

Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page