• Español
  • English

Accueil > Notice complète

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

1/1
Effet comparé du sulfate de cholestérol et du cholestérol sur la formation, la dynamique et l'hydratation de bicouches lipidiques modèles : une appproche par RMN des solides, diffraction des rayons X et des neutrons
Auteur :
Faure, Chrystel  
Contributeur :
Dufourc, Erick Joël 1954-.... (Directeur de thèse)  
Université de Bordeaux I. 1970-2013  
Date de publication :
1996  
Autre titre :
COMPARATIVE EFFECTS OF CHOLESTEROL SULFATE AND CHOLESTEROL ON THE FORMATION, DYNAMICS AND HYDRATION OF MODEL LIPID BILAYERS. AN APPROACH BY SOLID-STATE NMR, X-RAY AND NEUTRON DIFFRACTION  
Langue :
français  
Discipline :
Chimie - Physique  
Notes :
Thèse de doctorat, 1996, Bordeaux 1  
Type de document :
Travaux universitaires  

Université de Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
ST-BU SC. ET TECHNIQUES Magasin Accueil Niveau 0 Disponible Prêt 28 j. FT 96.B-1599
ST-BU SC. ET TECHNIQUES Magasin Accueil Niveau 0 Disponible Prêt 28 j. FTR 96.B-1599
Collation :
221 p. ; ill. ; 30 cm  
Provenance :
Abes (PPN005784859)  
Notes :
1996BOR10632  
Origine :
BaBord  
Identifiant d'origine :
70537  

LE CHOLESTEROL ET LE SULFATE DE CHOLESTEROL SONT DEUX STEROIDES COMMUNS A DE NOMBREUX SYSTEMES BIOLOGIQUES AUSSI VARIES QUE LES MEMBRANES PLASMIQUES OU LA COUCHE CORNEE DE LA PEAU. LEUR STRUCTURE CHIMIQUE EST VOISINE, POURTANT, UNE ALTERATION DE LEUR POPULATION RELATIVE DANS CES MILIEUX CONDUIT A DE GRAVES TROUBLES DE L'ORGANISME (PERTURBATION DU PHENOMENE DE FUSION MEMBRANAIRE, EPAISSISSEMENT DE LA PEAU...) REVELANT DE PROFONDES DIFFERENCES COMPORTEMENTALES ENTRE CES DEUX MOLECULES. POUR TENTER DE MIEUX COMPRENDRE UN TEL ANTAGONISME, PLUSIEURS ETUDES PHYSISOCOCHIMIQUES COMPARATIVES SONT PRESENTEES DANS CE MANUSCRIT. LA RESONANCE MAGNETIQUE DES SOLIDES PERMET DE SUIVRE LEUR EFFET RESPECTIF SUR LA DYNAMIQUE DE CHAINES PHOSPHOLIPIDIQUES AU SEIN DE BICOUCHES MODELES ET SUR L'HYDRATATION INTERFACIALE DE CES FEUILLETS LAMELLAIRES. PAR DIFFRACTION DES NEUTRONS, LA POSITION VERTICALE DU SULFATE DE CHOLESTEROL DANS DES BICOUCHES MODELES EST DETERMINEE ET COMPAREE A CELLE DU CHOLESTEROL. ENFIN, L'INFLUENCE DES DEUX LIPIDES SUR LA FORMATION DE PHASES LAMELLAIRES DANS DES SYSTEMES A BASE DE CERAMIDES MODELISANT LA COUCHE CORNEE EST ETUDIEE PAR DIFFRACTION DES RAYONS X. CES ANALYSES REVELENT DES DIFFERENCES SENSIBLES ENTRE LES DEUX STEROIDES: LE SULFATE DE CHOLESTEROL ORDONNE MOINS LES CHAINES PHOSPHOLIPIDIQUES QUE LE CHOLESTEROL, IL EST PLUS HYDRATE ET OCCUPE DEUX POSITIONS DANS LES BICOUCHES, L'UNE ENFOUIE DANS LA ZONE HYDROPHOBE, L'AUTRE AU CONTACT DE LA PHASE AQUEUSE. ENFIN, IL FACILITE LA FORMATION D'UNE PHASE LAMELLAIRE EN PRESENCE DE CERAMIDES. NOUS INTERPRETONS CES RESULTATS PAR LE CARACTERE HYDROPHILE PLUS MARQUE DU SULFATE DE CHOLESTEROL ET EXPLIQUONS AINSI PARTIELLEMENT LEUR ANTAGONISME DANS LES SYSTEMES BIOLOGIQUES

Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page