• Español
  • English

Accueil > Notice complète

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

1/1
Autour du problème du sous-espace invariant et théorie des algèbres duales/ par Isabelle Chalendar
Auteur :
Chalendar, Isabelle  
Contributeur :
Chevreau, Bernard 1946-.... (Directeur de thèse)  
Université de Bordeaux I. 1970-2013  
Date de publication :
1996  
Autre titre :
ABOUT THE INVARIANT SUBSPACE PROBLEM AND DUAL ALGEBRAS THEORY  
Langue :
français  
Discipline :
Mathématiques pures  
Notes :
Thèse de doctorat, 1996 ; 1612, Bordeaux 1  
Type de document :
Travaux universitaires  

Université de Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
ST-BU SC. ET TECHNIQUES Magasin Accueil Niveau 0 Disponible Prêt 28 j. FT 96.B-1612
ST-BU SC. ET TECHNIQUES Magasin Accueil Niveau 0 Disponible Prêt 28 j. FTR 96.B-1612
Collation :
101 p ; 30 cm  
Provenance :
SF (PPN005885949)  
Origine :
BaBord  
Identifiant d'origine :
71277  

LA PREMIERE PARTIE DE LA THESE EST CONSACREE A LA THEORIE DES ALGEBRES DUALES, LAQUELLE DEPASSE LARGEMENT LE CADRE DU PROBLEME DU SOUS-ESPACE INVARIANT. NOUS DONNONS DES CONDITIONS SUFFISANTES D'APPARTENANCE AUX CLASSES A#N#,#M, PUIS NOUS ETENDONS CERTAINS RESULTATS OBTENUS POUR DES CONTRACTIONS DE LA CLASSE A A CERTAINES REPRESENTATIONS FAIBLE*-CONTINUES ET ISOMETRIQUES DEFINIES DE H# (G) DANS (H) OU G EST UN DOMAINE BORNE DE C. LA SECONDE PARTIE PORTE ESSENTIELLEMENT SUR L'EXISTENCE DE SOUS-ESPACES HYPERINVARIANTS NON-TRIVIAUX POUR DES PERTURBATIONS COMPACTES D'OPERATEURS (LINEAIRES, BORNES) DONT LE SPECTRE ET LA CROISSANCE DE LA RESOLVANTE VERIFIENT CERTAINES PROPRIETES. ON Y DEVELOPPE AUSSI DES TECHNIQUES D'INTEGRATION A TRAVERS LE SPECTRE AYANT DES CONTACTS RELATIVEMENT PAUVRES ENTRE SES DIFFERENTES PARTIES. LES CONDITIONS SUR LA CROISSANCE DE LA RESOLVANTE SONT TRES LOCALISEES ET PERMETTENT DE GENERALISER UN RESULTAT DE RADJAVI ET ROSENTHAL (1973). ENFIN, L'UTILISATION DU PRINCIPE DE PHRAGMEN-LINDELOF NOUS PERMET D'OBTENIR L'EXISTENCE DE SOUS-ESPACES HYPERINVARIANTS POUR CERTAINS OPERATEURS QUASINILPOTENTS

Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page