• Español
  • English

Accueil > Notice complète

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

1/1
Théorie de la constitution
Auteur :
Schmitt, Carl 1888-1985  
Contributeur :
Beaud, Olivier 1958-.... (Traduction) (Préface)  
Deroche-Gurcel, Lilyane (Traduction)  
Éditeur :
Presses universitaires de France  
Lieu de publication :
Paris  
Date de publication :
DL 2008  
Collection :
Quadrige  
ISBN :
978-2-13-062764-7  
978-2-13-056730-1  
Langue :
français  
Langue originale :
allemand  
Sujet :
Régimes politiques - Philosophie  
Droit constitutionnel - Philosophie  
Allemagne - Politique et gouvernement - 1918-1933  
Notes :
Traduit de Verfassungslehre  
Type de document :
Livre  

Sciences Po Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
BIB. IEP Salle de lecture recherche 1er étage Disponible Prêtable 342.13 SCH

Université de Bordeaux

Bibliothèque Localisation Statut Condition Vol. Cote
DSPEG-BU Droit, Sc. politique, Économie Salle recherche Droit Disponible Prêtable 342.02 SCH 2008
DSPEG-BU Droit, Sc. politique, Économie Salle recherche Droit Emprunté (retour 09/10/2018) Prêtable 342.02 SCH 2008
BIB. PLURIDISCIPLINAIRE Salle libre-accès Disponible Prêt 10 j. 342.02 SCH
DSPEG-BIB. CRDEI CRDEI Droit européen Disponible Prêtable 342.02 SCH (2008)
Collation :
1 vol. (576 p.) ; 19 cm  
Provenance :
Abes (PPN129340952)  
Notes :
Trad. de : "Verfassungslehre", 1989. Autre tirage : 2013 (qualifié de 2e édition par l'éditeur), 2017. L'ouvrage porte l'ISSN de la collection principale : 0291-0489. Notes bibliogr. Glossaire. Index  
Origine :
BaBord  
Identifiant d'origine :
1048192  

Rassemblant un vaste savoir sur la philosophie politique, le droit et l'histoire constitutionnelle, Carl Schmitt a écrit un ouvrage qui s'adresse à tous ceux qui s'intéressent à l'Etat moderne. L'originalité et la profondeur de sa pensée s'allient avec bonheur à une érudition vivante et à une remarquable capacité de systématisation. Après avoir défendu la validité d'une notion politique de la Constitution et polémiqué avec son grand adversaire, le viennois Hans Kelsen promoteur du normativisme, Schmitt entreprend d'analyser l'Etat de droit libéral-bourgeois en le décomposant en deux éléments antithétiques : libéraux (les droits de l'homme, la séparation des pouvoirs) et politiques (la représentation et l'identité). L'ouvrage s'achève sur une théorie de la fédération d'une surprenante actualité au regard de la construction européenne. (Olivier Beaud, in Préface ).

Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 1
  • Page suivante
  • Dernière page